Comment je suis devenu Juré soutenance

En cette fin d’année scolaire 2020-2021, j’ai eu l’honneur d’être convié par l’école The Bridge Ecole Entreprise, à participer aux soutenances de fin de formation en tant que membre du Jury.
L’occasion pour moi de voir comment le design est enseigné aujourd’hui et quels sont les problèmes rencontrés par les étudiants lors de leur stage.

Prise de contact

Suite au partage d’une annonce de recrutement, j’ai été contacté par un membre de l’équipe The Bridge afin que échangions à propos de leurs profils ayant participé au bootcamp UX/UI.

Après quelques messages, c’est par téléphone, et avec le responsable de la relation entreprises de l’école, que j’ai continué d’en apprendre un peu plus sur le programme de formation UX/UI, l’occasion également d’expliquer rapidement mon parcours et surtout mon travail de Product Designer. Après des échanges très intéressants sur notre vision du métier et de l’apprentissage de ce dernier, il m’est proposé de participer au jury pour la session 2021 des soutenances de fin de bootcamp ayant lieu mi juin.

Deux jours intenses

C’est donc impatient, et la tête pleine de questions, que j’arrive devant les locaux de l’école à Levallois. Comment va se dérouler la journée ? Les projets présentés seront-ils intéressants ? Qui sont les autres membres du jury et comment cela va-t-il se passer avec eux ?

Une fois la porte franchie, toutes mes interrogations se sont envolées. À peine de le temps de prendre un café et de faire plus ample connaissance avec les deux autres membres du jury (le 4e étant à distance) voila le premier candidat qui arrive.

Le rythme s’est ensuite maintenu toute la journée : arrivée du candidat, 15 minutes de présentation, 10 de question/réponses et 5 de débrief entre les membres du jury. Les sujets s’enchainent : e-commerce, startup, grandes entreprises, transports et même pompes funèbres… les sujets abordés par les bootcampers sont variés et leur présentations se suivent sans se ressembler. Les missions des candidats durant leur stage étaient assez diversifiées. On y parle e notamment marketing, cartographie 3D, approche produit et réalisation d’espace culturel.

Je me sens dans la peau du jury de The Voice les fauteuils rotatif en moins. Les élèves défilent, certains très à l’aise dans leurs présentations, d’autres moins. Certains avec une vraie démarche Design d’autres avec des sujets passionnants. J’ai même envie de me lever à la fin de certaines présentations pour les « prendre dans mon équipe » !

Les discussions entre les membres du jury sont très riches. Celui-ci étant composé de deux coachs (l’un en facilitation, et l’autre en UX/UI) qui connaissent les élèves, d’un PM et de moi-même, Product Designer ; nos points de vue sur la prestation des candidats se retrouvent enrichis par nos échanges et nous nous rendons assez vite compte que finalement, les notes attribuées par chacun sont la plupart du temps alignées avec celles des autres membres du jury même si les arguments de chacun diffèrent.

Nous n’avions pas accès aux utilisateurs

En conclusion, cette opportunité fut pour moi une belle expérience humaine qui m’a permis de rencontrer des personnes très intéressantes mais également de prendre conscience des problématiques rencontrées par les candidats dans différents contextes, l’accès aux utilisateurs et l’accès à la data étant les sujets les plus récurrents dans les présentations des candidats.

Tony
Nonnenmacher
UX / UI Designer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.